Retrouvez nous sur

Tartine hormonale et c'est pas fini !!!

Pour discuter des difficultés de la conception et des techniques de PMA.
Attention: Forum fragile, et sensible.
Veillez à vous, veillez aux autres dans un extrème respect.
Vous trouverez ici des pistes, du soutien, mais pas toujours LA solution.

Tartine hormonale et c'est pas fini !!!

Messagede oups » 29 Juil 2009, 10:22

Bonjour les filles,

Je m'excuse de vous avoir fait faux bond si vite alors je reviens pour un (long ?) témoignage.
Après la PMA entre novembre et mars, jusqu'au refus de la FIV, nous avons eu un grand besoind 'air et de repos.
Nous avons donc décrêté Jules et moi que dès avril, nous serions "en vacances PMA" !
Quel pied de ne plus penser à tout ça et plus d'examens ?
Pas de BB non plus certes ! :?

Sinon, le refus de FIV se serait fait sur le simple fait que ma production ovarienne serait tro pfaible. Je mets tout ça au conditionnel car ça me paraît léger et, à la rentrée, nous allons sûreemnt demander l'avis d'autres sépcialistes dans un autre centre.
J'ovule, j'ai des follicules et des cycles (dites irréguliers de 21 à 28 jours), tous les autres examens sont OK et je n'ai "QUE" 36 ans...
Donc affaire Ă  suivre !

Mais comme j'avais peur de m'ennuyer et prenant du poids sans cesse (environ 6 kg en 12 ans sans rien changer et en faisant hyper gaffe !), j'ai entrepris d'aller voir une gynéco-endocrino.
Je lui ai parlé de ma prise de poids, de la PMA et de mes pénibles problèmes de SPM.
Du coup, elle m'a mis sous Utrogestan 200mg (progestérone "naturelle") dès mars.

Sauf que j'ai rien écouté et que, comme une super nouille, je l'ai prise non stop pendant 3 mois.
Et là, les filles, vous me croirez ou pas, j'ai ressuscité : adieu mauvaise humeur, dépression, ballonements, irritabilité, mycoses..... périodiques mais puissantes !
Je me sentais légère comme une plume et d'humeur top moumoute !

Sauf que j'ai découvert mon erreur et donc j'ai tenté d'appliquer la posologie correcte à savoir 200mg de J16 à J25.
Et là, dès le changement, mycose carabinée d'1 semaine, fatigue, migraine terribles et nausées en continu. Le top inverse quoi !!!

Entre temps, écho de contrôle pour des adénofibromes aux 2 seins (6 en tout qui ne devaient JAMAIS disparaître aux dires de tous les médecins et radiologues croisés en 10 ans !) ; il ne m'en reste plus que 2 dans un seul sein !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Jamais pu supporter les pilules même les plus light du moment qu'elles contenaient des oestrogènes mais personne n'a jamais non plus fait le lien entre excès oestrogénique et manque de progestérone.
Grrrrrrrrrrrrrrr
Petit lien pour vérifier qques points : http://www.santedesfemmes.com/francais/ ... rmonal.pdf

J'ai l'impression de chercher seule la solution et de me battre contre mes propres hormones quand tous les spécialistes me disent de marcher 30 min/jour et manger ça ou ça.

Donc, pour finir avec la gynéco qui a eu quand même la bonne idée de me mettre sous progestérone, le dernier RDV s'est passé hier :
Elle a refusé de me faire des examens hormonaux plus poussés.
Je lui ai demandé un dosage de la progestérone : "ça ne sert à rien, le traitement sera le même !" :?
Je lui ai apporté des notes et tableaux tenus sur les 6 derniers mois pour voir les effets sous progestérone et avec arrêt en 1e partie de cycle (période de cata) : "aucune preuve que c'est lié, donc je continue ainsi !"
:?
Je lui ai aussi demandé un dosage des surénales et de la cortisone entre autre : "inutile, le problème surénalien qu'a eu votre soeur n'est pas héréditaire, donc ça ne m'arrivera pas (mais c'est pas mon souci !) et le reste va bien (ah ?!!!!)".
Elle a eu mon compte-rendu alimentaire sur 3 jours : "tout est OK à part la Ricola du soir et qques bonbons. Tout le reste est impeccable (ce sont ses mots !) et pourtant faut que je marche 30 min par jour et que j'arrête la Ricola car ça peut me faire gagner 1 kg/mois................"
:evil:
Je suis ses conseils alimentaires depuis 3 mois et pas un gramme de perdu, mais aucun souci...

Donc, j'arrĂŞte lĂ , car je perds mon temps et mon argent.
Heureusement les vacanaces approchent (fin de semaine) et ça ne sera pas du luxe ! Cette année aura été sportive dirons-nous !

Si je vous raconte tout ça, c'est pour dire à certaines de tenir bon, à d'autres de leur montrer que ce dont elles souffrent peut-être est "juste" hormonal et qu'elles ne sont pas "folles à lier" ou ne doivent pas subir des maux évitables, et puis si certaines peuvent y trouver autre chose, et bien tant mieux !
:wink:
Encore désolée pour la Tartine et belles vacances à celles qui y sont et celles qui y vont !
Merci pour votre soutien qui m'a sincèrement bien aidé :D
Je vous embrasse toutes.
Avatar de l’utilisateur
oups
 
Messages: 2821
Inscription: 09 Jan 2004, 16:14
Localisation: Toulouse

Messagede Cassie » 29 Juil 2009, 10:25

Oups, franchement, je ne comprends pas qu'on t'empĂŞche de faire une FIV pour une production ovarienne trop faible...
Et pourquoi n'a-t on pas tenté une IAC?? :roll:
Avatar de l’utilisateur
Cassie
 
Messages: 5453
Inscription: 03 Nov 2008, 14:39

Messagede oups » 29 Juil 2009, 10:28

Ma pauvre Cassie, je n'en sais rien...
Ni pourquoi je n'ai pas eu de "simple stim" ni d'autre proposition.
Mais ça s'est tellement mal passé avec la gynéco PMA qui me suivait (elle a menacé de bloquer notre dossier) et le ponte du service, que je suis ravie de ne plus avoir affaire à eux et d'aller vers d'autres personnes.
Au pire, ce sera pareil ; au mieux, ce sera plus agréable !
Bizzzzzzzzzzzzz
Avatar de l’utilisateur
oups
 
Messages: 2821
Inscription: 09 Jan 2004, 16:14
Localisation: Toulouse

Messagede tatouille » 29 Juil 2009, 10:52

Je guettais de tes nouvelles depuis longtemps!
Je crois pas que tu doives te dépatouiller seule avec tes problèmes hormonaux. Si une personne n'est pas à l'écoute, va en voir une autre. Pour moi c'est l'écoute qui prime. Après il est normal que le médecin mettent des limites dans les hypothèses diagnostiques que tu portes. Elle n'a pas lieu de penser à un hypercorticisme pour l'heure, elle cherche à simplifier les choses et se recentre sur le problème. C'est son rôle aussi.
Encore faut t'il aussi savoir l'expliquer!
Avatar de l’utilisateur
tatouille
 
Messages: 2241
Inscription: 07 Oct 2005, 13:45

Messagede oups » 29 Juil 2009, 11:09

Je comprends ce que tu dis Nanne. Cependant, ça fait tellement d'années que je me bats pour faire avancer tout ça que trop heureuse d'avoir une piste, je ne compte pas la lâcher de sitôt !
Je comprends bien qu'elle veuille se centrer, mais c'est pas en me donner des conseils alimentaires dont je n'ai que faire qu'elle s'est centrée pour le coup !
:wink:
Et puis quand je vois comme certains te font passer 1000 examens inutiles pour un pet de travers, je reste dubitative sur sa retenue quant à une recherche poussée toujours dans le domaine hormonal qui ne va pas si bien que ça chez moi... J'ai apporté la preuve même si elle la récuse.
M'enfin !
Je vais aller en voir un autre dont on m'a parlé car, évidemment, je ne peux pas faire leur travail à leur place.
Mais quand je vois le nombre de spécialistes vus en 10 ans, je n'ose encore espérer.
:lol:
Bizzzzzzzzzz
Avatar de l’utilisateur
oups
 
Messages: 2821
Inscription: 09 Jan 2004, 16:14
Localisation: Toulouse

Messagede Mona » 29 Juil 2009, 12:13

Oups, contente d'avoir de tes nouvelles, désolé qu'elles ne soient pas meilleures....des bisous de l'après midi
Mona
 
Messages: 19709
Inscription: 28 Juin 2003, 21:46

Messagede *line* » 29 Juil 2009, 12:23

pfffff c'est bien compliqué tout ca ...

enfin je suis ravie de te relire par ici , et j'espere que tu restera un peu avec nous :wink:

bisous
line
Avatar de l’utilisateur
*line*
 
Messages: 3252
Inscription: 02 FĂ©v 2005, 20:37
Localisation: pas loin !


Retourner vers Fertilité. Quand la médecine nous aide.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités